ÉDITORIAL

« Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu une grande lumière, sur ceux qui habitaient le pays de l'ombre de la mort une lumière a brillé. (…) En effet, un enfant nous est né, un fils nous a été donné, et la souveraineté reposera sur son épaule ; on l'appellera merveilleux conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix »

Ésaie 9.1,5

Quelle grâce que la venue de Jésus sur cette terre. Oui, nous nous réjouissons de la venue du Sauveur qui transforme et change l’humanité. Lui, le souverain qui est digne de régner. Lorsque Jésus prend autorité dans une vie, dans une communauté, alors cette personne, ou cette communauté, sort des ténèbres et retrouve la lumière. Elle sort du chemin qui menait à la mort et retrouve la vraie vie. La lumière de Christ brille sur elle et la libère. Nous voulons voir cette lumière se répandre à Madagascar. Nous voulons voir cette lumière se répandre en France. Nous voulons voir cette lumière se répandre dans nos vies. Et c’est notre prière pour chacun de nous cette année.

Après avoir été éprouvée plusieurs mois par la peste, Madagascar sort doucement de cette crise. Nous louons le Seigneur pour cela. Nous déplorons des décès, mais, grâce à Dieu, l’impact a été bien plus maîtrisé que ce que l’on craignait et l’épidémie est désormais sous contrôle. Gloire à Dieu. Tout comme l’Etat malgache et l’Organisation Mondiale de la Santé se sont mobilisés pour contrer la peste et permettre aux malgaches de vivre sans crainte d’une épidémie, nous voulons nous mobiliser pour contrer le mal spirituel qui ronge le pays et permettre à la lumière de Christ de briller à travers son peuple. Fausses doctrines, corruption, extrême pauvreté, animismes et islamisme sont des axes contre lesquels nous voulons confronter la lumière du prince de paix, du merveilleux conseiller. Merci d’être à nos côtés pour ce travail aux implications éternelles. Vous êtes précieux aux yeux du Seigneur. Et vous êtes précieux pour les Malgaches. Que Dieu fasse briller aussi sur vous chaque jour sa lumière libératrice tout au long de cette nouvelle année.

Ruben Andriafehivolarisoa

Atteindre le Nord (où l’Islam est bien implanté)

Apporter la lumière de l’évangile au milieu de l’Islam et de l’animisme

Alors que l’Évangile a toujours eu du mal à percer dans les régions du Nord de Madagascar, l’Islam continue sa progression. D’ailleurs, d’une façon générale, Madagascar est en proie à une avancée rapide de l’Islam et, certains le craignent même, d’un certain Islam radical. Le Ministre de l’Education Nationale avait milité en avril dernier pour la fermeture de 16 écoles coraniques.

La pauvreté et le manque de repère sont un terreau favorable aux actions de conversion. Ce nouveau contexte de progression de l’Islam s’ajoute au défi de l’animisme très implanté dans le Nord.

La MEIM France et ses églises partenaires sont entièrement mobilisées pour apporter la lumière de Christ et le message libérateur dans ces régions.

Nous louons le Seigneur pour l’élan de nombreux serviteurs de Dieu, prêts à quitter leurs régions pour s’installer dans le Nord et œuvrer pour l’avancement du royaume de Christ. Nous louons également Dieu pour tous les partenaires qui ont eu à coeur de soutenir ce travail d’avancée du Royaume de Dieu vers le Nord.

Ambilobe

Cet élan pour le Nord, le jeune couple Ezeria et Rota, récemment diplômé du CEFOI, le partage entièrement. Lui est originaire du Sud de Madagascar, et elle des Hauts-Plateaux. Ils ont décidé de s’installer dans le Nord et de travailler à l’implantation d’une église à Ambilobe, à 4 heures de Diégo Suarez. Ils accomplissent là-bas un travail formidable.

L’été dernier, Ruben et Renaud ont eu l’occasion de les rencontrer et de les encourager. En partenariat avec Philip Moore, le directeur Europe d’Acts 29 (réseau international de 500 églises centrées sur l’implantations d’églises), ils ont pu dispenser des formations à des pasteurs et des serviteurs de Dieu de la région Nord.

Ezeria et Rota continuent leur travail d’évangélisation et de formation de disciples.

Toutefois ils sont aujourd’hui face à un très grand défi : il y a quelques mois, ils ont dû quitter leur lieu d’habitation qui était également leur lieu de culte, suite à la demande du propriétaire. Dans l’urgence ils ont construit, avec l’aide de Renaud et d’une équipe, un abri de fortune sur un terrain qu’ils avaient acquis et qui fait office de nouveau lieu de culte. Le couple a trouvé une petite cabane pour habiter.

2017 decembre 01La MEIM France souhaite s’associer à ce couple et à l’église d’Ambilobe et soutenir leurs efforts. Nous souhaitons les soutenir à hauteur de 60 euros / mois, ce qui permettra de soutenir à 2/3 l’effort missionnaire du couple… qui viennent d’avoir une petite fille.

Antsohihy

Depuis maintenant un an et demi, Francis et Sandra Rasolomampionona travaillent au développement d’une nouvelle église à Antsohihy, également dans le Nord. Ancien musulman, il s’est formé au CEFOI et a à coeur de voir d’autres personnes venir à Christ.

Il travaille en collaboration avec les églises CEIM du Nord mais aussi avec les églises de l’association baptiste biblique malgache (FBBM).

Renaud et Isabelle ont pu se déplacer à Antsohihy avec Johny pour installer Francis et Sandra en tant que couple pastoral officiel de l’église CEIM d’Antsohihy.

2017 decembre 022017 decembre 032017 decembre 04

La MEIM France souhaite s’engager auprès de Francis et Sandra et soutenir le développement de leur église.

Nous voulons les soutenir à hauteur de 400 euros pour l’année.

Partenariat avec Acts 29

Nous sommes heureux du voyage de Philip Moore, Directeur d’Acts 29 Europe à Madagascar. Ruben et Renaud ont pu lui présenter plusieurs responsables CEIM de diverses régions et notamment tous ceux du Nord.

Nous remercions d’ailleurs Acts 29 qui a soutenu le voyage de Ruben et Renaud et la mise en place de séminaires dans ces régions du Nord.

Le réseau Acts 29 a à coeur d’étudier un partenariat avec les CEIM à plus long terme. Reconnu pour sa rigueur et son souci de mettre la sainteté doctrinale au coeur de leur travail, Acts 29 va prendre le temps d’évaluer quelques pasteurs CEIM afin de préparer un partenariat solide. Cela devrait prendre plusieurs mois.

Les responsables CEIM sont enthousiastes à l’égard de ce partenariat.

Diégo Suarez

Diégo Suarez est la capitale de la région du Nord et une des premières villes malgaches en terme de population. Et pourtant, très peu d’églises évangéliques ont pu se développer dans cette zone. L’église CEIM de la région est assez fragile. William, le pasteur sur place, a un cœur pour la zone et a même accueilli 9 orphelins dans sa maison. Lors de leur voyage dans le Nord, Ruben et Renaud ont rencontré cette famille et ont été impressionnés par leur souci de ces enfants.

Logé dans une école jusqu’à octobre, ils ont malheureusement dû quitter les lieux, à la demande de la direction de l’école. Ils n’ont donc plus de lieu d’habitation ni de culte.

Prions que Dieu les aide. Nous voulons les soutenir.

Nouveaux projets d’implantation

Deux projets d’implantation sont actuellement en cours dans le Nord : Ambanja et Port-Berger. Prions pour ces zones et pour les serviteurs que Dieu veut envoyer.

FORMATION ET EDIFICATION DES PASTEURS

La formation des responsables est un des défis les plus importants pour les CEIM, si ce n’est le défi majeur. Les CEIM sont reconnues pour leur dynamisme dans l’évangélisation et l’implantation d’églises. Maintenant, nous avons tous à cœur que ces églises et ces responsables s’enracinent solidement. Plusieurs axes sont envisagés.

Formation Décentralisée

Hermann a été nommé l’année dernière comme responsable des formations décentralisées. Il a pour rôle de se déplacer en province et de mettre en place des formations pour les pasteurs et responsables de ces zones parfois excentrées. Nous souhaitons soutenir ses déplacements

Partenariat CEFOI – IBG

Depuis maintenant deux ans, l’Institut Biblique de Genève a lancé, en partenariat avec le CEFOI, des cours décentralisés, assurés par des enseignants de l’IBG. Le directeur de l’IBG, Pierre Klipfel, s’est lui-même rendu à Madagascar cet été.

Des sessions sont déjà prévues pour juillet 2018.

La MEIM France s’associe à l’IBG, les CAEF et L’Association Baptiste Française (AEEBLF) pour réfléchir au moyen de développer toute cette dimension formation et permettre aux églises malgaches de devenir des églises matures et enracinées. Nous louons le Seigneur pour ces actions et initiatives.

CEFOI

Lors de son dernier voyage, Renaud a eu le privilège d’apporter une exhortation aux 28 étudiants des 4 niveaux et, avec Isabelle, ils ont pu offrir aux étudiants des fournitures scolaires et, à la joie des 3ème année, un livre d’étude : Doctrine chrétienne, de Jean-Claude LIENHARD.

Le CEFOI souhaite renforcer sa bibliothèque afin de mettre à disposition des élèves des livres de théologie et de doctrine solides. La MEIM France doit rentrer en contact avec Livre Afrique pour voir ce qu’il serait possible de faire.

 

2017 decembre 052017 decembre 06

AUTRES NOUVELLES

Micro-crédits

Ruben a pu rencontrer les nouveaux responsables du micro-crédit. Une nouvelle organisation a été proposée par les équipes sur place. Le dossier est en cours de validation. Mais les premiers éléments du dossier sont très encourageants : comité de gestion, formation et accompagnement des personnes qui lancent une activité, aide à la gestion, etc.

La MEIM France souhaite s’engager à soutenir le coordinateur du micro-crédit à hauteur de 60€ / mois afin qu’il consacre au minimum 50 % de son temps à cette tâche. Nous avons été encouragés de rencontrer en France un expert en micro-finance qui souhaite travailler avec la MEIM France sur ce sujet.

Nouvelles équipes à Madagascar

Lors de la dernière Assemblée Générale des CEIM et de la MEIM Madagascar, des nouvelles équipes ont été votées :

2017 decembre 07- Jean Claude Ramana, président des églises CEIM

- Johny Razanajatovo, président du CEFOI

- Dewa Ramjee, président de la MEIM Madagascar

Nous félicitons ces nouveaux responsables et prions que Dieu les remplisse de sagesse, de grâce et de courage pour leurs nouvelles responsabilités.

 

 

Incendie chez Armand de Tuléar

Armand Rasolofonomenjanahary, le pasteur de Tuléar, a été victime d’un incendie (peut être criminel) chez lui. Merci Seigneur, personne n’a été blessé. Mais les dégâts sont importants et de nombreux biens ont été brulés. Prions pour lui et sa famille.

La MEIM France souhaite le soutenir.

Merci pour vos soutiens de ces derniers mois qui ont permis :

- D’accompagner la famille de Barijaona

- De soutenir l’église de Fort-Dauphin et le pasteur René Armand

- D’aider les sinistrés du Cyclone Enawo dans la reconstruction et par des dons de denrées alimentaires

- De soutenir des pasteurs dans leurs frais médicaux et d’hospitalisation

- D’aider des familles très pauvres par des dons de riz